← Retour page précédante.

Ainsi les muses... aux bons plaisirs...

Un visage telle une fleur au doux sourire.
Chaussée de brodequin et couronn&eaute;e de lierre,
Le masque et le clairon s'arme la Muse Thalie
D&eacue;esse, à l'air enjoué, trône la Comédie.

Aux histoires de terreur et de pitié
Melpomène au maintien grave et sérieux,
Muse garde en ses mains son spectre, ses couronnes,
Le poignard ensanglanté... Jadis Tragédie.

Hymnes coiffés de fleurs, quelquefois de perles,
De pierreries... Vêtue d'un voile immaculée.
De deuil.... Polymnie, Déesse de l'art d'écrire,
Au r&ocic;le du pantomime, tu prêtes grâce.

Votre flûte enchantée invite à la clef de sol.
Entourée de partition, de hautbois près d'elle,
Euterpe, déesse de la musique, sait
Combien les lettres charment ceux qui cultivent...


  Exprimez-vous... postez votre commentaire....    

Nom / Pseudo :
Votre mail (invisible sur le site) :
Site web / Blog :
Commentaire :
Relisez, puis validez....  

Date : 2016-05-22 12:49:59    –     Auteur(e) : Elizabeth magnus    –     http://elizabeth-magnus.blog4ever.com

Bonjour Lauriane
Que c'est bien beau
Amitié sincère
Corinne